• Je n’ai pas encore trop cherché dans les diverses documentations… mais si quelqu’un a identifié ces informations dans ses lectures, je suis preneur 🙂 .

    Limitations vitesse pour les volets, le train d’atterrissage et autres qui peuvent être utiles dans le pilotage du matou.


  • De ce que j’ai trouvé pour le moment :

    • 225kt max pour commander la rentrée des volets au décollage
    • 250kt max pour commander la rentrée du train

    Je les ai intégré à la check.
    S’il y en a d’autres, je reste preneur 🙂 .

  • Membre du bureau

    J’ai aussi trouvé la limite basse d’altitude : c’est 0 AGL 😁


  • Une autre limitation issue du NATOPS : vent travers max pour le décollage et l’atterrissage 20 kt.

  • Membre VEAF

    Comme il n’a pas de g limiter: d’après Grumman limité à 9g, la navy qui l’entretient l’a limité à 7.5g
    en charge je n’est plus les chiffres mais c’est dans 6 ou 6.5g par Grumman et aux alentour de 5g par la navy

  • Membre VEAF

    @CoubyStark dans le natops du F14b à partir du chapitre 4-2 tu as même le roll max


  • Avant d’aller creuser dans la doc… quelqu’un a-t-il relevé quelque part des limitations de vitesse pour la manoeuvre manuelle de la géométrie des ailes ?
    Genre est-ce qu’on peut ouvrir à 20° avec l’avion à Mach 2.2 pour le faire ralentir… ?

  • Membre VEAF

    Il y a une sécurité je pense, on ne peux pas déployer les ailes au delà du mode auto par contre pour les rabattre c’est possible.
    C’est une savonnette il faut attendre M1 à M1.2 je crois pour pouvoir sortir les aérofreins et que le moteur passe en régime ralenti réel.
    je suis preneur de toutes aides pour ralentir le bestiau ! Faudra voir avec le A pour le ralenti moteur.


  • Oki merci @Maddog pour ce feedback. J’ai commencé à regarder le challenge Tanker Party en F-14 et ralentir la bête s’avère en effet un vrai défi en soit 😊 .